«Cette initiative populaire sert à ce que la protection des personnes, des animaux et de l'environnement, définie et inscrite dans la Constitution et dans diverses lois, soit enfin mise en œuvre par la loi.»

Comité d'initiative et comité de soutien "Initiative sur les feux d'artifice"

Arguments

Histoire/développement

En Suisse, les feux d'artifice n’ont pas vraiment une tradition ancrée ou dite attestée. Les feux d'artifice développés en Chine aux 8e et 9e siècles à partir de poudre noire sont arrivés en Europe centrale aux 15e et 16e siècles en passant par la Grèce. Le premier feu d'artifice connu a été tiré au Reichstag de Constance en 1506 en l'honneur de l'empereur Maximilien Ier. La célébration de fêtes avec des effets pyrotechniques s'est ensuite implantée en divers endroits.

Depuis quelques années, le tir de feux d'artifice lors de fêtes est en net recul, en particulier en Europe. A Paris, Dublin, Bruxelles, Luxembourg, Prague et dans d'autres villes européennes, les feux d'artifice privés sont par exemple interdits à la Saint-Sylvestre. En Suisse aussi, des discussions sont régulièrement menées à ce sujet, principalement pour des raisons de protection de l'environnement, puisque, selon des études scientifiques, 2% des émissions annuelles totales de poussières fines sont imputables aux feux d'artifice.

Une tradition ? Moderne ?

Les feux d'artifice datent du début du Moyen-Âge et sont dépassés, voire obsolètes. Les spectacles laser et les drones, formes d'art lumineuses modernes et contemporaines et moyens d'expression de la fête, pourraient depuis longtemps remplacer la pyrotechnie nuisible.

Pourquoi pas de feux d’artifice bruyants ?

Les feux d'artifice bruyants

... soumettent les enfants en bas âge, les personnes très sensibles ou celles souffrant de troubles anxieux et de traumatismes à un stress massif.

... portent atteinte à la qualité de vie et au bien-être des personnes non impliquées.

... provoquent de façon répétée des accidents graves, des lésions auditives et des incendies.

... provoquent la panique chez les animaux domestiques, les animaux d'élevage et les animaux sauvages, notamment les oiseaux, et entraînent la mort de nombreux d'entre eux à cause du stress. A la Saint-Sylvestre/le jour de l'an, des animaux sauvages peuvent être réveillés de leur hibernation et mourir par la suite.

... polluent l'air et le sol du fait que les produits pyrotechniques libèrent des poussières fines et des substances toxiques comme des dioxines dans l'air qui se posent ensuite sur et finalement dans la terre.

... nuisent au tourisme suisse : de nombreux Suisses se rendent à l'étranger avec leurs animaux de compagnie pendant la fête nationale et les propriétaires de chiens des pays voisins ne passent pas leurs vacances en Suisse pendant cette période.

... sont contraires à la Constitution fédérale et se déroulent de plus en plus en dehors du Nouvel An et de la Fête nationale, ceci contrairement aux ordonnances en vigueur.

Des débris de projectiles de feux d'artifice tombent au sol et peuvent causer la mort d'animaux de rente dans les pâturages.

Pourquoi des feux d'artifice ?

Les feux d'artifice pour la nouvelle année
Les feux d'artifice de la Saint-Sylvestre n'ont pas de tradition en Suisse. La célébration des fêtes de fin d'année par des feux remonte aux Germains et est arrivée d'Allemagne en Suisse il y a trois ou quatre décennies. Notre tradition ancestrale consiste en le son des cloches à minuit – que l'on ne perçoit malheureusement presque plus dans le bruit des feux d'artifice.

Les feux d'artifice du 1er août
Un feu d'artifice officiel le jour de la fête nationale est devenu une tradition dans certaines villes suisses. Il y a quelques décennies encore, les feux d’artifices de particuliers étaient limités à la soirée même, puis se sont étendus aux jours précédents et suivants. Les feux d'artifice du 1er août n’ont pas de base traditionnelle au sens propre non plus, ce sont plutôt les lampions, les cortèges aux flambeaux et le feu du 1er août ou les feux d'altitude qui constituent notre tradition.

Arguments contraires

  • Atteinte à la vie privée
    La sphère privée s’arrête là où d'autres êtres vivants souffrent. Les feux d'artifice NE font PAS partie des droits fondamentaux de la liberté individuelle.
  • Attaque contre notre système libéral et notre liberté
    Ce n'est pas "libéral" de restreindre les autres par ses actes et de leur nuire, et ce n’est encore moins dans notre culture d'empêcher les autres de célébrer la fête nationale.
  • Une nouvelle interdiction doit être promulguée
    L'initiative ne vise pas à interdire, mais à limiter une activité qui peut causer des souffrances et des dommages à d'autres personnes, à d'innombrables animaux ainsi qu'à l'environnement. Malheureusement, cela ne va pas sans cette restriction – une communication sur le sujet ne produit pas l'effet escompté.
  • Un plaisir en moins – ces feux sont tout de même jolis
    Un plaisir que l'on doit remettre en question parce que d'autres en souffrent.
  • Tout un secteur économique est lésé
    Non. Les consommateurs de pétards se tourneront vers des feux d'artifice qui ne génèrent pas de bruit. Le tourisme et le commerce de détail en profiteront car davantage de Suisses resteront dans le pays le jour de la fête nationale et pourront faire la fête avec leur famille. Pour la Saint-Sylvestre, on pourra s'attendre à une augmentation sensible du nombre de nuitées réservées par des visiteurs venant de pays voisins où les pétards ne sont pas limités.
Inscrivez-vous à notre Newsletter afin de recevoir les informations concernant les prochaines étapes.

Faire un don
Contact

Association Initiative Feux d'artifice
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Contact médias

Roman Huber
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Compte pour les dons

IBAN CH45 0483 5362 1355 7100 0
Initiative pour les feux d'artifice, 5417 Untersiggenthal


© Feuerwerksinitiative | Mentions légales
La forme masculine générique choisie sur ce site Internet et dans le contexte de l'initiative des feux d'artifice se réfère au même titre aux identités de genre masculin, féminin et autres.